top of page

Les quartiers

L'agglomération d'Abidjan, qui s'étend sur plus de 500 km2, est découpée en 10 communes : Abobo, Adjamé, Attécoubé, Cocody, Koumassi, Marcory, Plateau, Port-Bouët, Treichville et Yopougon.
 

Quatre communes périphériques s'ajoutent à cette agglomération : Anyama, Bingerville, Brofodoumé et Songon. L'ensemble de ces quatorze communes forme le ditrict d'Abidjan, couvrant plus de 2000 km2.

Abidjan Nord et Abidjan Sud sont séparées par la lagune Ebrié et sont reliées par trois ponts : le pont Houphouët-Boigny, le pont Charles de Gaulle et le pont à péage Henri Konan Bédié (HKB).

plan babi.png

Abidjan Nord

Abobo

Deuxième commune la plus peuplée d'Abidjan juste derrière Yopougon, Abobo abrite un quart de la population abidjanaise. Cette commune est très populaire et défavorisée. Elle accueille désormais le premier musée d'art contemporain d'Afrique de l'ouest : le musée des Cultures Contemporaines Adama Toungara, inauguré en mars 2020.

Adiamé
C'est la commune la plus dynamique pour l'économie locale, très fréquentée pour son marché alimentaire (le plus grand marché d'Afrique de l'ouest s'étendant sur 700 ha) et son centre de shopping Abrogoua, plus connu sous le nom de « black market ».
Le marché alimentaire est le mieux achalandé et le moins cher d'Abidjan. Le marché aux pagnes est aussi très réputé. N'hésitez pas à vous faire accompagner par un habitué.
Le centre de shopping Abrogoua, situé en face de la grande mosquée d'Adjamé, est très fréquenté.
On y trouve absolument de tout :
appareils électroniques, vêtements, chaussures... Mais c'est le marché des téléphones mobiles, smartphones et tablettes qui domine.


Attécoubé
Attécoubé respire grâce à son Parc National du Banco communément appelé « le poumon vert d'Abidjan ».
C'est avant tout le village des exilés et malheureusement, l'une des localités les plus mal loties d'Abidian en termes de salubrité et de qualité de vie. Elle abrite aussi la maison d'arrêt de la commune d'Abidjan (MACA).

Cocody
On y trouve la résidence officielle du Président de la République et de magnifiques demeures surplombant la lagune. La plupart des ambassades, l'université Félix Houphouët-Boigny, le Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, les lycées Jean Mermoz et Blaise Pascal, la Polyclinique Internationale Sainte Anne-Marie (PISAM) ou encore le siège de la Radio Télévision Ivoirienne (RTI) sont installés dans cette commune.
1970 et 1980. C'est le centre des affaires et des administrations ivoiriennes. C'est au Plateau que vous pourrez visiter la Cathédrale Saint Paul et le musée des Civilisations de Côte d'Ivoire.
Vous y trouverez aussi l'Institut Français de Côte d'Ivoire qui propose une programmation culturelle riche et variée.

 

Plateau
Les grands immeubles de la commune du Plateau ont été édifiés au cours des années 1970 et 1980. C'est le centre des affaires et des administrations ivoiriennes. C'est au Plateau que vous pourrez visiter la Cathédrale Saint Paul et le musée des Civilisations de Côte d'Ivoire.
Vous y trouverez aussi l'Institut Français de Côte d'Ivoire qui propose une programmation culturelle riche et varié
e.

Marcory
Marcory abrite une grande partie de la communauté expatriée, essentiellement dans les quartiers de Zone 4, Biétry et Marcory résidentiel. Cette commune est en effet très prisée pour la proximité des entreprises, son activité nocturne et son accès rapide à l'aéroport.


Koumassi
Située sur l'île de Petit Bassam, cette commune est l'un des principaux lieux de résidence des salariés ivoiriens de petits et moyens revenus. E
lle est populaire et vivante, connue pour son marché des liquidations.


Port-Bouët
Cette commune est étalée le long du littoral sur une dizaine de kilomètres, au-delà du canal de Vridi. Ce canal est l'ouverture de la lagune Ebrié sur l'océan, porte d'entrée du port autonome d'Abidjan.
L'aéroport International Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan y est implanté, entre mer et lagune.
Depuis, usines et entrepôts se multiplient, Port-Bouët devient la principale zone d'activités, de commerce, de pêche et d'agriculture. Se trouve également sur cette zone l'abattoir d'Abidjan, rénové en 2014.


Treichville
En 1934, cette commune est rebaptisée Treichville, du nom du fondateur francais de la colonie de Côte d'Ivoire, Marcel Treich-Laplène.

Sa population est très diversifiée avec l'arrivée des ressortissants de l'Afrique de l'ouest Maliens, Burkinabés, Sénégalais.
Une commune vivante avec tous ses commerces, notamment son marché couvert et les tissus de la rue 12. En bord de lagune, entre les deux ponts, cette commune abrite également le Palais de la Culture où se produisent de nombreux artistes.


Yopougon
Commune populaire, elle est la plus étendue et la plus peuplée d'Abidjan, avec un peu plus d'un quart de la population du district. De nombreux travailleurs ivoiriens y résident, il y règne une activité trépidante de jour comme de nuit avec une abondance de « maquis » et de bars.
Yopougon abrite l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et des zones industrielles, où l'on trouve par exemple l'usine de pagnes
Uniwax, l'usine CEMOI...
Pour découvrir Yopougon et ses quartiers depuis votre salon, plongez-vous dans la bande dessinée ou le film Ava de Yopougon de Marguerite Abouet.

 

 

 


Bingerville
Située à 18 km à l'est d'Abidjan, au bord de la lagune, cette commune doit son nom au gouverneur français Louis Gustave Binger, dont l'ancien palais est aujourd'hui un orphelinat pour garçons.
Bingerville est connue pour son jardin botanique, ouvert en 1904 pendant la période coloniale. A l'origine, jardin de promenade du gouverneur Angoulvant, puis jardin d'essai en 1905, il a été enrichi de nombreuses espèces. Il est devenu le premier jardin à accueillir le binôme café/cacao.
Parmi les autres curiosités de la ville, figure le musée Charles Alphonse Combes, peintre et sculpteur, et la ferme Nouvelle Normandia (yaourt, lait, beurre...).


Anyama
Située à 10 km au nord d'Abidjan, Anyama compte environ 150 000 habitants. Elle est connue sous le nom de « cité de la cola », du fait de la production de cette noix rouge ou blanche utilisée pour ses propriétés stimulantes, principalement vendue par les
Dioulas issus du nord du pavs.
C'est sur cette commune qu'a été construit le Stade Olympique d'Ebimpé Abobo-Anyama. Il compte 60 000 places et d'accueillir les matchs de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) de 2023.

 

Songon
Songon est un rassemblement de plusieurs villages situés à l'ouest de la commune de Yopougon.
Un projet de 75 000 logements sociaux et économiques v est en cours de réalisation.

 

Brodofoumé

Situé dans la région des lagunes, cette commune verdoyante est à une quinzaine de kilomètres au nord-est d'Abidjan. Elle abrite une unité morderne et complète de transformation de manioc en attiékié, la troisième du genre après celles de Songon Kassemblé et de Adjamé Bingerville.
 

Abidjan Sud

Périphérie d'Abidjan

bottom of page